Mardi 13 et Mercredi 14 Décembre les « Hauts Parleurs » vous propose un évènement d’éducation populaire! « Mes identités nationales » et un atelier remue-méninges avec la SCOP VENT DEBOUT!

Mardi 13 Décembre, 20h CONFERENCE GESTICULEE « Mes identités nationales » de Pablo Seban de la SCOP Vent Debout de Toulouse. Dans l’amphi du lyçée Beauregard et à prix libre!

Une conférence gesticulée, c’est une histoire populaire, c’est un conte politique, c’est une réflexion offerte au collectif pour qu’il se l’approprie. On y gesticule plutôt que d’argumenter.

L’éducation populaire comme la pédagogie de la démocratie…

Venez nombreux, pour un grand moment de réflexion collective!

Vous pouvez nous retrouver au « Hauts Parleurs » à 18h30.

mes-identites-nationales-affiche

 

 

Mercredi 14 Décembre 9h-13h au lyçée Beauregard, ATELIER REMUE MENINGES animé par Vent Debout et ouvert à tous!

A l’issue de l’atelier, il est possible de se restaurer au réfectoire du lyçée sur réservations; hautsparleurs.asso@gmail.com ou 0980907309 ou s’inscrire sur la liste au bar.

presentation-identites-complete

 

Jeudi 8 Décembre, le cours d’occitan et soirée Projection en présence de Jean Henri MEUNIER, 3 films!

Jeudi 8 Décembre 18h cours d’occitan animée par Flavien.

20h soirée PROJECTION avec Jean Henri Meunier, 3 films !

« Faut savoir se contenter de beaucoup », (1h30, 2015) puis « Chute libre » en avant-premiére (50min,2016) et « Smoothie » (1h20, 1992). Prix libre et repas possible !

affiche-faut-savoir

Faut savoir se contenter de beaucoup

de Jean-Henri Meunier

Tandis que “la vie comme elle va” ne va pas très bien, le documentariste J-H. Meunier prend la route (et le maquis) aux côtés de N. Godin et J-M. Rouillan, pour se dégourdir les jambes et les méninges. La poésie de la résistance a encore de beaux jours devant elle.

HHH Vous permettrez en préambule à cette chronique un insert quelque peu autobiographique. Tandis que nous affûtions nos claviers pour rédiger nos toutes premières fiches (du cinéma), le destin (ou le bizutage) mit sur notre route deux films, qui se révèlèrebt déterminants pour la suite de notre “carrière” : Pas de repos pour les braves d’Alain Guiraudie et La Vie comme elle va de Jean-Henri Meunier. Soient deux films doux-dingues, sur la vie, les rêves et l’avenir, comme une parfaite prémonition pour la jeune critique que nous étions, qui allait justement trouver là l’alignement de ces trois planètes. Une dizaine d’années plus tard, un nouveau film de Jean-Henri Meunier (comme d’Alain Guiraudie d’ailleurs) est un événement, la garantie de se reconnecter à son moi, pour en prendre le pouls et contrôler sa tension. Car dans le cinéma de ce documentariste- photographe-musicien, le temps semble toujours s’écouler selon un rythme réel, sans pression ni fausse note, sans rupture ni cassure : donc à son contact, si votre cœur bat trop vite, vous sentirez forcément un peu trop fort ses pulsations. Ainsi en allait-il de la trilogie de Najac, dont La Vie comme elle va fut le premier épisode et qui rapporta à son auteur un César (pour le second, Ici Najac, à vous la Terre) : elle pointait telle une boussole droit au sud la douceur de vivre (frôlant l’ennui carabiné) pour les vies trépidantes d’urbains au bord de la crise de nerfs (que l’on ne nommait pas encore “burn out”). La trilogie s’étant clôturée sur une forme de fin du monde, il est tout à fait réconfortant de retrouver le cinéaste dans un road movie révolutionnaire. En très bonne compagnie (puisque c’est aussi la spécialité de Meunier que de savoir “caster” ceux qu’il filme) : l’entarteur subversif Noël Godinet “l’actionneur” radical Jean-Marc Rouillan. Les deux se mettent en tête de rejoindre Athènes, et pour cela parcourent la France (et un bout de Belgique) des idées, comme d’autres font la route des vins. Au fur et à mesure des discussions / dégustations, les esprits s’échauffent, les cœurs se réchauffent et chacun y va de sa petite musique pour conter sa résistance. La résistance aux cons, aux profiteurs, aux capitalistes, et à toutes sortes de synonymes. Faire la route avec Godin et Rouillan, qui ne s’étaient jamais rencontrés jusqu’au tournage mais s’estimaient l’un l’autre (le Belge avait dédié son Anthologie de la subversion carabinée au membre d’Action directe), revient à faire un voyage tout à la fois onirique (Godin est un vrai poète, érudit littéraire et cinéphile hors pair – voyez donc dans sa bibliothèque le rayon occupé par les Annuels du Cinéma !) et fantastique (Rouillan est un chat à sept vies, gardien d’un temple à la mémoire de ses camarades de lutte). Les rencontres que fait ce duo émouvant dressent, comme à Najac, le visage d’une France que l’on ne voit plus : libertaire, jouisseuse, gouailleuse, forte en gueule, solidaire, bref marginale. Après avoir relaté la lutte de SDF toulousains (Rien à perdre, Tout à gagner), Jean-Henri Meunier nous donne d’autres nouvelles du monde, réunies dans un titre qui pourrait être le plus important programme politique des années à venir. _Ch.R.  LES FICHES DE CINEMA 2016 – 2087

visuelsmoothie

Vendredi 2 Décembre, 21h Concert avec CASSE-BONBONS!

Vendredi 2 Décembre, 21h concert avec CASSE-BONBONS (chansons libertaires)

« Chien enragé » en live
https://youtu.be/X70Zu_Rd6Uo

« Renaissance » + « Il n’est jamais trop tard pour de la poésie » + « Passer sous silence » en live
https://youtu.be/jYQJ9SGQQcY

Et voici une parodie Casse-Bonbons de « Laisse béton » de Renaud sur le thème des expulsions,issue de l’album.

https://youtu.be/c6ie40wcsww

Ainsi que « la manie du mégalo » issue également de l’album
https://soundcloud.com/fabi-cazaubon/03-la-manie-du-megalo

Vous pouvez aussi écouter sur le site de « Casse-Bonbons », les autre chansons de l’album live qui vient de sortir avec Olivier Bourdens à la guitare, sachant que  je joue mes chansons en solo(guitare,harmonica) avec un jeu de guitare plus proche de l’arpège(comme les premiers liens envoyés).

http://casse-bonbons.jimdo.com/

affiche-casse-bonbons-quatuor

Jeudi 1er Décembre, venez rencontrer l’ADEPES autour du film « Power To Change »

Jeudi 1er Décembre, pour fêter le mois de l’Economie Sociale et Solidaire, ADEPES organise une tournée Terres Solidaires avec

18h30, présentation d’éco industrie locales.

20h30, projection du film « POWER TO CHANGE » suivi d’une discussion!.

Power To Change : la Rébellion Énergétique : bande annonce du film ...

Les descriptifs sont visibles sur le site www.terrez-solidaires.org ou sur le mois de l’ESS :

http://www.lemois-ess.org/evenement/creons-notre-eco-industrie-locale-/p16e751.html

http://www.lemois-ess.org/evenement/power-to-change-la-rebellion-energetique/p16e752.html

Ouvert à tous et repas possible !

Vendredi 25 Novembre soirée « A quoi tu joues? » et l’équipe des Actualités Locales au Cinéma!

Vendredi 25 Novembre, dés 19h, SOIREE JEUX animée par Seb. ! Vous pouvez faire découvrir vos jeux préférés et on use les jeux des « Hauts Parleurs »

afficheaquoitujoues2

Ouvert à tous les petits et les grands! Et repas possible!

Les Actualités Locales du collectif CLIP CLAC arrivent au cinéma Vox !
CLIP CLAC est un collectif récemment créé dans l’Aveyron, ayant pour but de réaliser de courts reportages mettant en valeur les initiatives locales afin de les diffuser, entre autres, au cinéma le Vox de Villefranche-de-Rouergue.
Le collectif CLIP CLAC est fier de vous présenter les premières actualités lors de la soirée de lancement.
      Vendredi 25 Novembre 2016 à 19h30 
     Cinéma le Vox de Villefranche-de-Rouergue 
 Entrée libre
 
Programme :
19h30 : Présentation du collectif CLIP CLAC
19h45 : Diffusion des premières actualités réalisées par CLIP CLAC sur le Festival « Para la Man »  et sur Saveurs Paysannes.
20h15 : Projection d’actualités réalisées par l’association d’Idétorial de Gourdon
20h30 : Échange/Questions
                                                              Venez nombreux avec vos idées, vos envies ou votre curiosité!!
« Older Entries